signification attrape-rêve

La Signification de l'Attrape-Rêve

de lecture - mots

Les nations indigènes des États-Unis ont des légendes et des traditions qui remontent à des milliers d'années. Ces légendes, comme toute autre culture, racontent comment le monde a été créé, détaillent les fonctions des plantes et de la végétation, expliquent comment les hommes et les femmes sont nés. Elles abordent aussi d'autres aspects de l'histoire et des changements géologiques. Ils ont également des légendes sur le monde des esprits et sur les recoins les plus profonds de l'esprit. Selon certains, ces derniers se déroulaient dans les rêves d'une personne. Ces rêves, bien qu'ils soient considérés comme révélateurs dans la nature, pouvaient être affectés par l'énergie de la région dans laquelle on dormait.

 bijoux attrape-rêve

 

Les Nations indiennes ont créé ce qu'on appelle aujourd'hui les "attrape-rêves". Ces derniers se sont énormément popularisés dans les années 80 et sont devenus un produit artisanal pour l'ornement même un bijou et un produit de décoration intérieure très apprécié et fièrement exposé.

Voici comment ces bijoux étaient fabriqués :

  1. Ils sont fais main à la base à partir d'un cerceau en bois, généralement en saule rouge vif que l'on récolte dès les premiers jours du printemps ou du cornouiller. En effet, au début du printemps, le bois de saule est plus flexible et plus souple que pendant le reste de l'année et pouvait se former facilement.
  2. Dessus, une fois que l'anneau était sec, était tissée une ficelle, un ruban, un cordon, un filet ou une toile en fibres naturelles comme la babiche (tissu animal) ou la fibre de la tige d'ortie.
  3. Des plumes, des perles en bois ou des coquillages sont également suspendus à l'arceau.
  4. Ils sont traditionnellement suspendus à des berceaux comme une forme d'armure et de protection pour l'enfant dormeur

Alors que les capteurs de rêves modernes se présentent sous diverses formes, les capteurs authentiques ne font généralement que quelques centimètres et sont fabriqués à la main à partir de matériaux naturels avec un cadre enveloppé de cuir.🐄

attrape rêve authentique

L'Histoire des Attrape-Rêves

Les cultures amérindiennes ont façonné au fil des âges les croyances et la signification autour des capteurs de rêves. Cet objet est un talisman protecteur dont l'emploi sert à détruire les mauvais rêves et les cauchemars. Le talisman était généralement utilisé pour les jeunes enfants et accroché au-dessus de leur berceau ou de leur lit.

Les tribus d'amérindiens croient que les bons et les mauvais rêves remplissent l'air de la nuit. Le capteur de rêves a la même fonction qu'une toile 🕸️ d'araignée 🕷️ en piégeant le cauchemar tout en laissant le bon rêve filtrer. Tous les mauvais rêves pris dans la toile sont brûlés lorsque la lumière du soleil de l'aube touche le capteur de rêves. Les bons rêves sont quant à eux, filtrés puis glissent sur les plumes et atteignent tranquillement la personne endormie en dessous. Pour comprendre le pouvoir des plumes, referez vous à notre article de blog sur la Signification des Plumes Indiennes !


attrape rêve traditionnel

Les capteurs de rêves peuvent également être considérés comme des charmes apotropaïques qui apportent la protection de celui qui dort en dessous contre toute sorte de mauvais sorts et d'influence maléfique. Donc pas seulement contre les cauchemars et les mauvais rêves.

La Forme du Capteur de Rêve

Il y a une signification spécifique pour chaque partie de la forme d'un attrape-rêve.

La Terre mère et plus généralement tout ce qui est rattaché à la vie est symbolisée par le cadre circulaire. Dans un cercle il n'y a ni début, ni fin. Cela représente le flux éternel de la vie. Mais pas seulement, le satellite de la terre : la lune, la Terre et même le soleil lui-même se déplacent dans le ciel et effectuent en un temps périodique le même parcours. 🌑.🌒.🌓.🌔.🌕.🌖.🌗.🌘

De la même manière que celle d'une araignée et de manière aussi complexe, la toile ou le filet de l'attrape-rêve est tissé à l'intérieur du cadre. Au centre du cercle, son cœur. C'est ici que les bon rêves sont captés pour les divulguer et que les mauvais sont détruits.


Fabrication Attrape-Rêve

Par rapport aux perles des capteurs de rêves, il y a des significations nombreuses et variés. Ces perles représenteraient l'araignée 🕷️ selon certaines des cultures. D'autres, en revanche pensent qu'il s'agit de la forme passée à l'état physique des bons rêves. Piégés dans la toile, ils deviennent des charmes sacrés.

Attrape-Rêve Perle

Ils existent différentes méthodes d'assemblage lors de la fabrication des attrape-rêves. Plus particulièrement quand il s'agit du nombre de points sur la toile que l'on tisse à l’intérieur des anneaux des capteurs de rêves. C'est une chose très importante qui a différentes significations.

  • 13 points sont la représentation des 13 phases de la lune 🌙

  • 8 points symbolisent les pattes de femme araignée dans les légendes amérindiennes. Le résultat ressemble beaucoup au tissage fait par des araignées. 🕷️

  • 7 points sont la représentation des sept prophéties. Ces sept points se rejoignent au centre où, dans certains des premiers capteurs de rêves, une pierre est placée représentant Asibikaashi 

  • 6 points représentent un aigle 🦅

  • 5 points sont la forme et la symbolique d'une étoile

Dans certains attrapeurs de rêves authentiques, on peut y apercevoir une croix au centre de la toile. Celle-ci est la symbolique des quatre directions sacrées. Ces capteurs de rêves portent l’appellation de Roue de la Médecine. Ils apportent une protection particulière contre la tristesse et la mauvaise chance et offrent une bonne médecine pour tous en allant puiser dans l’énergie de l'univers.

L'Origine des Attrape-Rêves

Selon la tribu Objibwe :

Le monde doit l'attrapeur de rêves à la tribu des Ojibwés et non pas à toutes les cultures amérindiennes. Les Ojibwés (plus connus sous le nom de Chippewa) avaient à la base nommé les capteurs de rêves "asabikeshiinh", ce qui veut dire "araignée". Selon la légende du capteur de rêves ojibwé, une femme araignée nommée Asibikaashi était la gardienne de tous les habitants et des enfants sur leurs terres. Mais c'est devenu une tâche difficile pour elle de s'occuper de tous les Ojibwés, car ils ont commencé à s'étendre géographiquement jusqu'aux recoins de l'Amérique du Nord.

Asibikaashi

Elle ne pouvait malheureusement pas protéger tous les enfants de la tribu à mesure qu'ils devenaient de plus en plus nombreux. Elle a alors reçu l'aide et le soutien des figures maternelles. Les grands-mères et les mères des enfants Chippewas faisaient des attrape-rêves en tissant des toiles et des rubans sur des cerceaux et en les plaçant au-dessus du lit de tous les enfants pour ainsi piéger les cauchemars et les mauvais rêves. Les enfants ont reçu ces charmes comme moyen de protection. Ces charmes étaient idéalisés pour attraper toute sorte de mal qui pourrait être présent en ce lieu ou à cette époque.

Une et seulement une pierre précieuse devait être traditionnellement utilisée lors de la fabrication d'un attrape-rêves. En effet, dans la toile de la vie, il n'y a qu'un seul créateur

Selon la tribu Lakota :

La tribu du Lakota possède également une légende sur l'origine du capteur de rêves. Mais les sources de celle-ci sont encore floues à l'heure d'aujourd'hui et on pense que les pièges à cauchemar ont été, par diverses manières transmis pas les Ojibwes. Mais selon leur légende, un chaman ou un chef spirituel aurait eu une vision d'Iktomi. C'est un esprit enseignant mais aussi un grand trompeur qui aurait pris une forme d'araignée

Iktomi

Iktomi se serait emparé du cerceau de saule du chaman et aurait débuté le tissage d'une toile sur celui-ci pendant qu'il parlait. Il parlait du cercle de la vie en disant au chef spirituel :

"il y a à la fois des forces bonnes et mauvaises en jeu dans un cycle de vie. Si vous écoutez les bonnes, vous serez dirigé dans la bonne direction, mais les mauvaises forces vous feront du mal"

Une fois qu'il eut fini de filer sa toile, Iktomi montra un cercle parfait percé d'un trou en son centre au chaman. Les mauvais rêves passeraient au centre par le trou du capteur et disparaîtraient à jamais 🌌. Les bons et les bonnes idées, quant à eux serait "piégés" dans le filet.

Pour les autres tribus Amérindiennes :

L'adoption des attrapes rêves par les autres tribus amérindiennes a été rendue possible par le biais de mariages mixtes ou d'échanges commerciaux. L'adoption des attrapes rêves par les autres amérindiens n'est pas si vieille que ça. Cela s'est fait pour la grande partie dans les années soixante à soixante-dix, à la suite du mouvement panindianisme. A la Base, les attrapeurs de rêve étaient indigènes jusqu'en Ontario, au Canada et dans des États comme le Michigan, le Wisconsin, le Dakota du Nord et le Minnesota.

Aujourd'hui, les capteurs de rêves sont un symbole d'une forte unité entre les nombreuses régions et cultures indigènes. Il est également considéré comme une indication générale de l'identité amérindienne.

Attrape-Rêve Indienne

Alors que les capteurs de rêves sont devenus un phénomène très populaire en dehors du peuple indigène Ojibwe et même au-delà des communautés indiennes, il y a eu de multiples types de capteurs de rêves utilisés comme porte-bonheur. Si l'on regarde bien le capteur de rêve artisanal, on peut encore voir qu'il ressemble un peu au capteur traditionnel indien.

Cependant, ces ressemblances sont assez faibles. Il y a encore un grand écart entre les originaux et les modernes. Il est donc très difficile de trouver des capteurs de rêves authentiques. 

Frances Desmond

Frances Densmore, (née le 21 mai 1867 à Red Wing, Minn., États-Unis - décédée le 5 juin 1957 à Red Wing), ethnologue, principale autorité américaine de son temps sur les chansons et la musique des tribus amérindiennes, et auteur de nombreux ouvrages sur la culture et les modes de vie des Indiens.

Frances Desmond

Après avoir étudié au Conservatoire de musique d'Oberlin, Densmore a mené des recherches sur la musique indienne pour le Bureau d'ethnologie américaine en 1907. Elle a ensuite travaillé avec le Bureau et la Smithsonian Institution et a mené une enquête sur les Indiens de la côte du Golfe pour le Conseil national de la recherche. Dans ses travaux publiés, elle a fourni une nouvelle conception de l'Indien, en donnant des analyses détaillées de la musique et des circonstances dans lesquelles les chansons ont été créées et chantées.

Elle s'est rendue en 1905 dans un village ojibwé du Minnesota. Ça a été sa première expérience d'échange avec les indiens. Et c'est depuis ce moment qu'elle a continué à les étudier. Elle a contribué à forger une alliance entre les tribus autochtones des Amériques et la nouvelle institution jusqu'à sa mort en 1957.

Dans son livre "Chippewa Customs" paru en 1979, Densmore parle d'attrape-rêve en disant qu'ils ressemblent beaucoup à des toiles d'araignée. Et tout comme les toiles d'araignée, toutes les mauvaises choses qui tentaient de passer au travers se retrouvait piégées sans espoir d'en réchapper. Cela protégeait ainsi les esprits de ceux qui dormaient, en particulier les jeunes enfants.

De nombreux objets artisanaux étaient fabriqués par les Chippewa avec les ressources que leur offrait la nature. Ils avaient tous une signification différente que l'on ne pouvait comprendre qu'en tissant un capteur de rêves. Certaines de ces significations étaient des légendes anciennes parlant de prophéties. La prophétie des sept feux des Anishinabés est la plus connue.

La prophétie des sept feux 

Selon la coutume ojibwée, lors de la fabrication des capteurs de rêves, l'histoire des sept incendies doit être racontée et réfléchie. L'histoire elle-même implique que les sept prophètes sont venus sur la côte atlantique de l'Amérique du Nord chez les Anishinabes, ou les premiers peuples.

Lorsque les Sept Prophètes sont arrivés il y a de nombreuses années, tout allait bien sur la terre. Les prophètes ont contés au clan sept prophéties qui ont été répétées sous le nom de "Sept Feux". Ces prophéties comprenaient les changements qui allaient se produire sur la terre dans les années à venir, les nombreuses mesures qui seraient nécessaires pour continuer à maintenir la vie, et surtout, l'arrivée d'une race de personnes qui diminuerait les Anishinabe. Les prophètes ont dit qu'il fallait les considérer avec prudence.

Les prophéties ont poursuivi en disant que le peuple serait chassé de ses terres et de ses foyers par la race à la peau claire et ont décrit l'éventuelle destruction qui s'abattrait sur la terre. Mais le Nouveau Peuple naîtrait de cette destruction et aurait comme objectif de perpétuer la voix de leurs ancêtres.

prophétie amérindienne

Les capteurs de rêves sont de magnifiques œuvres d'art qui ont une signification encore plus profonde de prophétie combinée à des énergies de guérison. L'histoire qui se cache derrière eux a souvent été mal interprétée ou s'est perdue dans le temps. Ce n'est qu'en apprenant ces histoires qu'ils continueront, un rêve à la fois. Découvrez les 
Boucles d'Oreilles Attrape-Rêve Plume pour obtenir toutes les vertus de cet artefact indien !😲


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.